La date d’aujourd’hui marque le dix-septième anniversaire de la libération du Rwanda. C’est pour nous l’occasion de nous réunir, pour communier, tous ensemble, à la célébration de l’événement qui est, cette année, placé sous le thème central de la « Reprise en mains de notre destin. »

Il y a dix-sept ans, le Rwanda sortait d’une tragédie qui reste encore gravée dans toutes les mémoires. En seulement 100 jours, l’humanité assiste, impuissante, au génocide d’un million de Tutsis, au massacre de Hutus opposés à l’idéologie du génocide, et de Dix Casques Bleus Belges représentant la Minuar : Mission des Nations Unies au Rwanda. La tragédie se déroule sous le regard d’une communauté internationale irresponsable.

Le 4 juillet 1994, l’Armée Patriotique Rwandaise, l’Armée de libération, met un terme au Génocide. Elargies à toutes les composantes sociales de la nation, les forces du Front Patriotique restaurent la sécurité et la paix pour tous. Le contrat social consécutif au génocide consacre les principes  d’Unité Nationale et d’Etat de Droit. Progressivement, le peuple rwandais se réconcilie avec lui-même et, à nouveau, forme une seule et même communauté nationale, dont le regard est résolument tourné vers l’avenir.  Avec courage et détermination, les rwandais prennent en mains leurs propre destinées ; les progrès réalisés sont régulièrement soulignés par des experts, et relayés par des médias.

Excellences, Mesdames, Messieurs,

Ces récentes remarquables avancées, le Rwanda les doit, sans conteste, à la  bonne gouvernance. Investi pour la deuxième fois consécutive par la confiance des Rwandais, le Président Kagame  a su galvaniser le peuple, partager sa vigoureuse impulsion et, avec le peuple,  dégager les moyens nécessaires, pour accéder à un mieux-être général en atteignant les objectifs de notre Vision, à l’horizon 2020. Chaque jour, le gouvernement y travaille, sans relâche et, – je peux vous le confirmer – votre Ambassade aussi !

Sur le plan économique, le Rwanda vient de rejoindre le groupe des "champions" de l’Afrique. Considéré comme l’un des pays émergents du continent, il a enregistré une croissance moyenne de 8% au cours des cinq dernières années. L’an passé, en se plaçant en tête du classement mondial "Doing Business", il est devenu le pays le plus performant quant aux réformes entreprises dans le domaine des Affaires.

Avec une Tolérance zéro en matière de corruption, notre pays compte parmi les 10 pays les mieux gérés du continent sous ce rapport, devenant, de ce fait, le plus attractif de l’Afrique de l’Est pour les investisseurs.

Sur le plan social, le Rwanda développe une politique inclusive, qui ne laisse personne de coté. La Stratégie Nationale de Réduction de la Pauvreté se décline en actions réalisables, concrètes et ciblées. Des politiques cohérentes sont menées en matière d’Education et de Santé. Les résultats sont incontestables : le Rwanda a déjà réalisé, parfois même dépassé, dans certains domaines, les Objectifs du Millénaire pour le Développement. Je ne citerai ici que la scolarisation, l’accès à l’eau potable et aux installations sanitaires, l’égalité des sexes ou le recul du SIDA.

Sur certains points d’ailleurs, le Rwanda fait référence, non seulement en Afrique, mais bien au-delà du continent. Limitons-nous à trois exemples, entre autres.

La place de la femme  dans la vie publique : Les femmes sont présentes à tous les niveaux et dans tous les organes de décision. Avec 56 % des membres, elles sont majoritaires au Parlement, ce qui fait de cette Institution, une référence quant à l’égalité du genre dans le Monde.

Deuxième exemple : la protection sociale.  92% de la population rwandaise bénéficient d’un système de couverture maladie universelle. La prise en charge est immédiate tant pour les soins que pour les médicaments. La politique ainsi initiée et mise en œuvre tient d’une vision d’avenir, soucieuse de la santé et du Bien-être de la population.

Troisième exemple : la technologie de l’information. Dès la fin de l’année en cours, la totalité du territoire sera équipée d’un réseau de fibre optique permettant un accès Internet aux normes les plus avancées. Kigali s’apprête à devenir la première Capitale Wifi d’Afrique. La performance est unique, en un temps record. Ceux d’entre vous qui visitent ou ont visité le pays  ne manquent pas de remarquer les changements intervenus. Que de chemin parcouru, que de résultats encourageants, sur le laps de temps des dix dernières années !

Mais notre effort ne doit pas s’arrêter là. Il reste encore beaucoup à faire. Nous mesurons toujours, en effet, le décalage entre le développement de l’Afrique et celui des autres continents ; un décalage que le Rwanda s’efforce de réduire, à sa mesure, jour après jour.

C’est, aujourd’hui, dans deux directions, que le gouvernement met l’accent ; d’une part, vers une modernisation des infrastructures, notamment dans les transports et l’énergie, d’autre part, vers le développement des ressources humaines nécessaires, notamment dans le domaine des sciences et de la médecine.

Alors que 80% de la population vivent dans les campagnes, un rattrapage est en cours, afin d’éliminer le retard du monde rural. L’accès aux services publics, une meilleure gouvernance locale et l’amélioration de l’habitat sont au cœur de cette politique rurale. Tous les efforts entrepris tendent vers le progrès social et l’amélioration des conditions de vie, au quotidien.

Excellences,

Chers Amis,

A l’issue de cette première année passée en France, et à l’occasion de cette fête de Libération du Rwanda,  je souhaite faire un premier bilan de l’action de l’Ambassade vis-à-vis du pays hôte.

Nous avons, avec la France, établi une relation bilatérale confiante. Une coopération étroite se développe, nous espérons qu’elle évoluera vers un véritable partenariat. Les difficultés que nous avons connues s’estompent, grâce à un effort de dialogue et d’ouverture. Nos deux Chefs d’Etat, le Président Kagame et le Président Sarkozy, ont su construire un rapport marqué par le respect et la sincérité. Ce premier bilan semble augurer d’un avenir prometteur.

Mais comme vous le savez, nous attendons de la France un signal fort, sur certains dossiers, qui restent en instance. La coopération judiciaire est certainement un des plus importants. L’interpellation des suspects est un point qui reçoit une attention favorable et qui donne satisfaction. Des efforts ont été réalisés par la Justice française. En revanche, le traitement des cas à l’issue des arrestations n’est pas optimal. Nous invitons donc nos partenaires Français à accélérer la mise en place du Pôle Judiciaire qui a été annoncé l’an dernier. Nous attendons, de cette décision, une reconnaissance de la priorité que le Rwanda accorde au refus de l’impunité.

 

Excellences, Mesdames, Messieurs,

A l’adresse de nos partenaires Français, je voudrais également rappeler que nos deux pays partagent des valeurs communes, et un même intérêt pour le Développement de l’Afrique. A l’heure où le Président Kagame assure la co-Présidence des objectifs du Millénaire pour le Développement, le Rwanda s’inscrit dans une dynamique de progrès durable sur le continent. Ensemble, la France et le Rwanda peuvent œuvrer pour la définition d’une nouvelle approche, plus efficiente, de   Coopération entre l’Europe et l’Afrique.

Distingués invités,

Chers Amis,

Permettez-moi, pour terminer, de remercier tous mes collègues Ambassadeurs, avec qui j’ai cheminé, durant cette première année passée à Paris. La compagnie, combien enrichissante, des uns et des autres, aura été, et restera, pour moi, et pour mon pays, un témoignage de solidarité d’une insigne valeur.

Je voudrais aussi remercier tous mes collaborateurs de l’Ambassade, pour leur dévouement, pour leur disponibilité et, certainement, pour leur patience. Nous avons, ensemble, ouvert, à Paris, la  « Maison du Rwanda. » A présent, il faut que nos " hôtes " soient satisfaits et les hôtes – c’est vous, Mesdames et Messieurs.

L’Ambassade du Rwanda est votre Maison, nous sommes à votre service. N’hésitez pas à nous solliciter. Nous ferons tout le possible - parfois même l’impossible – pour répondre à vos attentes. Répondre à vos attentes et, avec vous, reprendre en mains les destinées de notre pays.

Je m’adresse plus particulièrement à la Diaspora rwandaise établie en France et dans les autres pays de la juridiction de notre Ambassade : Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Malte et Chypre.

Nos parents, nos frères et nos sœurs au pays attendent de vous, de nous,  chers compatriotes de la Diaspora, expertise, rôle beaucoup plus visible dans la reconstruction et le développement de notre mère-patrie à tous.

Excellences, Mesdames, Messieurs,

A vous tous, je souhaite une excellente Fête de la Libération et vous invite à partager le verre de l’amitié.


Je vous remercie.

S.E.M. Paul Kagame Président du Rwanda

Informations

L\'Ambassade de la République ...

  Présidence de la République du Rwanda

S.E.M. Paul KAGAME

 

Aller au haut